La révision : un sac de nœuds ?

Cette version française de mon article de blog Revision: a Can of Worms? a été traduite par Élisa Marcel dans le cadre de sa formation de Master TSM (Traduction Spécialisée Multilingue) à l’université de Lille. Cette traduction était publiée à l’origine sur le blog MasterTSM@Lille.

 

Quand est-ce qu’une révision va trop loin ?

Quand est-ce qu’une traduction n’en est pas une ?

La révision est un sujet très épineux, comme je l’ai déjà mentionné dans mon premier billet sur le sujet. Elle peut engendrer beaucoup de sentiments négatifs si vous pensez que les changements apportés à votre travail n’étaient pas utiles et si l’opinion du réviseur pourrait vous faire perdre un client.

Continue reading

22 nouvelles raisons pour lesquelles une agence peut cesser de faire appel à vous

Cette version française de mon article de blog 22 more reasons why an agency might stop working with you a été traduite par Clothilde Radisson dans le cadre de sa formation de Master TSM (Traduction Spécialisée Multilingue) à l’université de Lille. Cette traduction était publiée à l’origine sur le blog MasterTSM@Lille.

En octobre 2014, j’avais publié sur mon ancien blog un billet concernant les raisons pour lesquelles une agence pourrait décider de mettre fin à sa collaboration avec vous. Le billet original ainsi que sa version republiée sur ce blog WordPress « My Words for a Change » ayant suscité beaucoup d’intérêt et de commentaires, j’ai décidé d’énumérer ci-dessous quelques raisons supplémentaires pour lesquelles une agence pourrait tout à coup cesser de vous contacter par e-mail ou par téléphone. Ces raisons sont fondées sur votre feedback et sur quelques-unes de mes propres observations.

Continue reading

Méfiez-vous de Google Translate

Cette version française de mon article de blog Warning about Google Translate a été traduite par Emma Le Barazer dans le cadre de sa formation de Master TSM (Traduction Spécialisée Multilingue) à l’université de Lille. Cette traduction était publiée à l’origine sur le blog MasterTSM@Lille.

Je me retrouve souvent à réviser des textes rédigés en anglais par des locuteurs non natifs (le plus souvent par des Espagnols, car j’arrive à déchiffrer ce qu’ils essayaient de dire). La plupart du temps, j’apprécie cette activité car les sujets sont intéressants, la qualité de la langue n’est en général pas trop mauvaise, et cette tâche ne m’oblige pas trop à taper au clavier (et mes bras se reposent un peu, alors que je souffre depuis peu de troubles musculosquelettiques).

Continue reading